Top French

Platane
genre : comédie 
pitch : pouah, c’est compliqué… Eric & Ramzy y jouent leurs propres rôles, sauf que dans cette version de la vie c’est Ramzy la superstar et Eric le gros loser.
on regarde parce que : C‘est intelligent. C’est drôle, mais c’est surtout très intelligent.  

WorkinGirls
genre : comédie 
pitch : Pas facile de travailler dans un open-space avec une coinços, une nympho, une mère de famille chouineuse, une hystérique-autoritaire dernier degré, deux standardistes machiavéliques … Non, pas facile. 
on regarde parce que : Les personnages vont toujours trop loin et laisse sur mon visage ou sourire débile-indélébile
Note que l’épisode de Noël “La Grande Evasion” est un chef d’oeuvre. 

Hard
genre : comédie 
pitch : Quand son mari décède, Sophie se voit obligée de prendre les rênes de son entreprise qu’elle pensait informatique et qu’elle découvre être en réalité une production de film X.
on regarde parce que : C’est bien joué, c’est bien écrit, c’est drôle, c’est neuf, c’est Français et on arrive même à l’oublier.   

Les Invincibles (2010)
genre : comédie 
pitch : Quatre copains qui considèrent qu’ils n’ont pas assez fait les fou-fous dans leurs vies respectives concluent un pacte : ils vont devoir rompre simultanément avec leurs copines et à partir de là, commencer à s’amuser un peu…
on regarde parce que :  On ne se lasse pas de Jonathan Cohen et de Ben.

Dix pour cent
genre : comédie
pitch : Une agence d’agents (ça fait bizarre dit comme ça) tient bon pour garder l’entreprise à flots.
on regarde parce que : 
Quand une série française est bien écrite, bien interprétée, drôle et qu’en plus JoeyStarr s’y fait embrouiller comme pas possible par Camille Cottin, alors on ne s’en prive pas.

Loulou
LOULOU

Genre : comédie de la vie de tous les jours, celle où tu broies du noir mais où tu veux quand même rejoindre tes potes au café pour boire un coup.
Durée de chaque épisode : 6 minutes
Pitch : Loulou apprend qu’elle est enceinte. Entourée de ses trois meilleurs amis et de son mec, elle passe par toutes les phases.
On regarde parce que :
1. On se reconnait dans tous les personnages et la plupart des situations, dès les premières minutes.
2. Parce que Loulou n’est pas un stéréotype de Parisienne validée par Vogue.
3. Parce que c’est super bien écrit et qu’on s’esclaffe régulièrement (ne loupez pas l’épisode intitulé « Loïc », c’est une merveille).
Quand regarder ? : En une fois, avec son mec et ses trois meilleurs amis, tout en mangeant des tacos (hé, pourquoi pas ?).

Borgia (franco-allemand)
pitch : Série historique basée sur la vie du Pape Alexandre VI, à la fin du 15ème siècle et dont la famille n’a rien d’une sainte.
on regarde parce que :  On révise son Histoire tout en relativisant sur l’Histoire actuelle.

Versailles (franco-canadien)
genre : 
drame / historique
pitch : La vie du Roi Louis XIV alors qu’il construit son Versailles.
on regarde parce que : Je suis obligée étant donné que je suis en charge du Royal Blog sur le site de la série 🙂

H
pitch : Trois zigoto de première foutent le bordel d’une façon totalement irréaliste et absurde dans le service d’un hôpital de Trappes (78)
on regarde parce que :  ça a été pendant très longtemps, la seule et unique bonne série française. 

Paris Etc.
Pitch : Série chorale où les vies de 5 Parisiennes très différentes se chevauchent, se rejoignent, se croisent.
On regarde parce que … : Déjà parce que Zabou Breitman, une incarnation de l’intelligence, une beauté, un jeu parfait, un style, une présence, un oeil qui fait rire, l’autre qui fait pleurer, bref, à mon sens, une perfection de le comedia en France.
Ensuite on regarde parce que toutes les autres tiennent aussi bien la route et s’infiltrent merveilleusement dans la peau de leur personnages. Le plus réussi (à mon goût) étant l’écriture et le jeu : les nuances de chaque caractère sont criantes de vérité. Ainsi a-t-on une magnifique Marianne, interprétée par Valeria Bruni-Tedeschi qui se pense sincèrement généreuse alors qu’elle est, en réalité, un monstre d’auto-suffisance. Naidra Ayadi, c’est Nora, et elle ne comprend pas que son mari la contredise tout le temps, sans s’apercevoir qu’il le fait généralement pour les bonnes raisons… Anaïs Demoustier joue Mathilde et puise une intelligence et un instinct de survie éclairé et éclairant alors que la vie s’épuise à lui faire des coups de pute. Quant à la benjamine du groupe, Allison, interprétée par Lou Roy Lecollinet, elle est la parfaite représentation de la figure post-ado qui entre dans l’âge adulte sans en avoir les bases et-ou les règles et réussi à faire passer son égoïsme pour de l’ingénuité.
Cette série, à l’inverse d’autres, n’est pas tendre avec les femmes et ne prend pas, par défaut, leur parti ni leur défense. Il y a tellement de choses qu’elles ont mal fait, qu’elles continuent de détruire…  Aujourd’hui, elles payent le prix fort. Avec un peu d’aide, un peu d’amour, un peu de vérité, et tout en acceptant leur maladresse, leur histoire et leurs réelles priorités, elles vont tout faire pour essayer de rattraper la route dont elles se sont éloignées.

 

Publicités