Roseanne revient le 27 mars 2018 sur ABC ?

Beaucoup de gens ne se souviennent pas. Moi-même je n’ai plus toutes les informations en tête.

Je me rappelle cette femme, son petit rire pas toujours très sympathique, son air de prendre tout le monde pour un con fini, hormis son mari, interprété par John Goodman.

Lui, je me souviens qu’il était gentil, rassurant, pas toujours de bons conseils en ce qui concernait les fringues, mais sympa, conciliant et compréhensif.

Et puis il y avait les gosses. Ils étaient trois.  Au milieu il y avait elle :



Sara Gilbert…

…et quand je l’ai vu pour la première fois dans The Big Bang Theory, j’ai crié :

« MAIS C’EST LA FILLE DE ROSEANNE !!!! »

Le reste… je ne me souviens plus bien. Ah si ! Je regardais ce programme. Je le regardais et je l’aimais vraiment bien !

La saison 10 reprendrait donc vraisemblablement le 27 mars prochain, pour 8 épisodes. Le cast original est réuni et abordera des thèmes brûlants de société. Info à prendre avec des pincettes car depuis plusieurs semaines les vidéos prédisant le retour des Conners semblent toutes s’effacer de la toile… Coïncidence ? Je ne crois pas.

Publicités

LOULOU

Genre : comédie de la vie de tous les jours, celle où tu broies du noir mais où tu veux quand même rejoindre tes potes au café pour boire un coup.
Durée de chaque épisode : 6 minutes
Pitch : Loulou apprend qu’elle est enceinte. Entourée de ses trois meilleurs amis et de son mec, elle passe par toutes les phases.
On regarde parce que :
1. On se reconnait dans tous les personnages et la plupart des situations, dès les premières minutes.
2. Parce que Loulou n’est pas un stéréotype de Parisienne validée par Vogue.
3. Parce que c’est super bien écrit et qu’on s’esclaffe régulièrement (ne loupez pas l’épisode intitulé « Loïc », c’est une merveille).
Quand regarder ? : En une fois, avec son mec et ses trois meilleurs amis, tout en mangeant des tacos (hé, pourquoi pas ?).

Jack Whitehall: Travels with my father

Genre : doc-fiction touristique
Pitch : Vous ne connaissez peut-être mais Jack Whitehall est un comédien/présentateur/humoriste anglais très connu au Royaume-Uni. Dans ce projet Netflix, il embarque SON VRAI DADDY, Michael Whitehall (écrivain, agent d’artiste et producteur, toute la puissance et le chic britannique en un seul homme), à travers un trip couvrant la Thaïlande, le Vietnam et le Cambodge.
On regarde parce que : Cette relation père/fils, même si totalement romancée, est aussi bien tordante que touchante. On voyage. Le père veut voir le traditionnel, le luxe tandis que le fils veut s’éclater et vivre local. Un mix parfait pour donner envie de partir un peu en vacances, même avec son vieux.
Seul hic : Pour Jack surtout, c’est que son père est bien plus drôle que lui… et qu’un film versus 6 épisodes de 30 minutes aurait été sans doute plus pertinent, plus joli et plus marquant.
Quand regarder ? : Dans l’avion, voyage long-courrier.

[GOT] Arya va-t-elle mourir ? Et si oui, qui va la tuer ?

On espérait qu’elles prennent leurs Barbies et recommencent à jouer ensemble, mais les deux soeurs Stark ont mis bien vite leurs poignantes retrouvailles de côté pour s’adonner à ce que toutes les soeurs savent faire de mieux : se chamailler.
On rêvait d’une fratrie réunie plus soudée que jamais, mais Arya semble en avoir décidé autrement.
Tout le monde se rejoint, s’enlace cinq minutes et se lance alors dans une compétition pour savoir qui a le plus souffert… Sansa s’est faite violenter à plusieurs reprises, Arya, aveugle, a été laissée pour morte sur un trottoir, quant à Brandon, le pauvre, en plus d’avoir ses visions qui lui pourrissent la vie, il est devenu infirme et s’est presque fait dévorer vivant.
C’est dans ce contexte adolescent et pour le moins malsain, qu’Arya commence à changer. Son côté espiègle, mais néanmoins vengeur, disparaît au profit d’une personnalité sombre, méprisante, bornée. Vêtue de noir, elle penche désormais et totalement vers le côté obscure de la Force (pardon j’étais obligée).

À l’aube d’un épisode final qui ne va certainement pas entraîner que la chute de l’armée des Morts, s’offrent alors à nous plusieurs solutions :

1/ Arya se ressaisie et parle deux minutes avec Bran qui lui raconte qu’il peut voir le passé de chacun et qu’en effet, tout le monde en a bavé. Jon revient et retrouve sa petite soeur chérie. On fond en larme et le clan Strak est plus fort que jamais.

2/ Le Bien, plus que jamais, DOIT triompher, et c’est, bien malheureusement, une âme perdue qui en paiera les frais : Arya est tuée.

Mais pourquoi et SURTOUT PAR QUI ?  

a) par sa soeur Sansa :
C’est ce qui semblerait le plus évident et le plus plausible.
Depuis qu’elle est rentrée, Arya menace, passive-agressive, son ainée qui commence à avoir peur. Sansa a grandi à travers les saisons, mais un trait de caractère la définit malgré tout : elle prend toujours les mauvaises décisions. Alors, quand Arya apprend que celui que l’on surnomme Littlefinger complote contre elle avec sa soeur et pense à la zigouiller, elle le tue en premier, s’empare de son visage et confronte Sansa qui, prise de panique quand elle découvre la supercherie, la poignarde sans réfléchir.

image


b) par son petit-frère Bran
Parce qu’il n’a encore tué personne et qu’avec sa tête d’ange personne ne le soupçonnerait. Il a une vision, et comprend que sa petite soeur va soricider Sansa. Dans le noir le plus total, il avance à pas de loup et dégaine son arme à l’encontre d’un homme qui s’apprête à frapper la princesse. Personne ne comprend car Arya porte le masque d’un illustre inconnu. L’homme gît à terre. Sansa s’approche et lui arrache son visage pour découvrir Arya qui, encore vivante, la maudit avant de s’éteindre totalement.

image

c) par la valeureuse Brienne de Torth
Bien qu’elle fut envoyée par Sansa à Port Real, Brienne n’est, en réalité, jamais partie. Elle doit veiller sur les soeurs Stark, pas faire la boniche. C’est pourquoi, elle reste dans les parages. Ce que l’on sait moins de Brienne, c’est qu’elle est aussi une Sans Visage. Grâce à cela, elle se grime en un garde lambda et quand il faut agir et sauver Sansa de la malveillance de sa soeur Arya, elle se trouve juste derrière la porte.
Dans la saison 8, Le Limier vengera l’enfant et tuera Brienne avant de se faire lui-même décapité par son ami Tormund Giantsbane, devenu concubin de la grande guerrière.

image

d) par la Reine Daenerys Targaryen
La Calissi qui à sa façon danse, elle aussi, avec le Dark Side s’allie tout d’abord avec Arya pour éliminer Sansa qui s’investit beaucoup trop dans son rôle de reine légitime en devenir. Au dernier moment, cependant, Arya ne parvient pas à tuer sa soeur, et Daenerys quand elle l’apprend, n’est d’aucune clémence.

image

e) par la main valide de Jaime Lannister
Ce qu’on espère tous le plus sincèrement, c’est que Arya fasse sa fête à Cercei. On pourrait imaginer qu’après avoir tué Sansa, Arya lui empreinte son visage pour aller rencontrer la chef du clan Lannister, tentant ainsi de la tuer. Elle serait alors stoppée par Jaime, qui lui porterait un coup fatal.
Saison 8 : quand elle l’apprend, Brienne, toujours sous serment, venge Arya et tue son ami le Prince Jaime.

image

f) par le sage Samwell Tarly
Sam ne le sait pas encore mais son père et son frère ont été exécutés par la Reine Daenerys. Quand il apprend que son plus fidèle ami a plié le genoux devant elle, il devient fou et est obligé de se venger. Il tue alors la personne que Jon aime le plus : sa petite soeur Arya.

image

g) par la star Jon Snow
Sansa est attaquée par Arya qui tente de lui prendre son visage alors que celle-ci n’est pas encore morte. Jon intervient et n’a pas d’autre choix que de tuer sa benjamine. Un acte dont il ne se remettra jamais. Pour toujours malheureux, il s’exile, abandonnant dès lors sa fonction de Roi du Nord, la quête du Trône de fer, et l’amour qu’il éprouve pour sa tante, La Calissi.

image

BIG LITTLE LIES

Prendre un peu de Desperate Housewives, un peu de Bloodline, saupoudrer d’un soupçon de Revenge en malaxant le tout avec un casting à faire chialer Robert Altman et pouf, vous obtenez Big Little Lies, la nouvelle série réunissant Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Shailene Woodley et tout un tas d’autres têtes super connues.

Genre : Meurtre, comédie dramatique, comédie de femmes au foyer qui se détestent, famille (mais famille made in USA, hein)
Pitch : Monterey, une petite bourgade de trente mille habitants au sud de Santa Cruz, en Californie. Un meurtre est commis. Qui est mort ? Qui est l’assassin ? Que s’est-il passer ? Personne ne sait encore et a priori il va falloir attendre la fin de la saison pour comprendre et tout remettre dans l’ordre. En attendant, invitez-vous dans les routines inquiétantes de nos quatre protagonistes principales, aussi chtarbées que mystérieuses…
On regarde parce que : Reese Witherspoon est tellement géniale en hystéro de sortie d’école. Parce que Desperate nous manque un peu tous les jours, il faut bien le dire. Parce qu’une fois qu’on a regarder le premier épisode et qu’on sait qu’il y a eu un meurtre, bah on est comme tout le monde : on veut savoir ce qui s’est passé !
Quand regarder ? : Quand les gosses sont à l’école et que vous faites croire à tout le monde que vous êtes partie au yoga…

THE MICK

Genre : comédie / famille / déglingue
Pitch : Mackenzie, dite Mickey, est à la ramasse totale. Elle vit comme une clodo et cumule les délits, mais ne saurais mieux apprécier la vie autrement.
Elle est présente à la garden-party de sa soeur super riche quand celle-ci se fait arrêter avec son mari pour une histoire d’extorsion. Mickey hérite de la garde de ses trois nièce/neveux hautement privilégiés car leur parents sont maintenant… en fuite.
On regarde parce que : Kaitlin Olson semble réussir le travail d’évolution de son personnage dans “It’s Always Sunny in Philadelphia”. Complètement tarée, on espère qu’elle bravera les limites du raisonnable comme elle sait si bien le faire.
Quand regarder ? : Ça vient juste de commencer, alors disons tous les mardis soirs à chaque nouvelle sortie.

BETTER THINGS

(A ne pas confondre avec Stranger Things. Bah ouais.) 

Genre : comédie, comédie dramatique, Hollywood et compagnie
Pitch : Le pendant féminin de la vie de Louis CK. Ok, plus précisément : voici venue la vie d’une mère célibataire qui élève trois enfants à Los Angeles tout en gérant sa vie d’actrice pas franchement débordée et en abordant tous les problèmes liés à la quarantaine (et ils sont plus nombreux qu’on le croit).
On regarde parce que : on adorait Pamela Adlon dans Louis CK et surtout dans Californication. Parce qu’il y a des guests dans à peu près chaque épisode et qu’ils y font limite de la figuration. Parce que le personnage de Sam Fox est décomplexée, nature et submergé de contrariétés comme vous et moi. On milite juste pour qu’elle arrête de porter ses jeans comme si elle était la gérante d’un bar de routiers sur une route perdue en Arizona.
Quand regarder ? : Prenez votre temps, ça vient de commencer et il n’y a qu’une saison. Un épisode par semaine pour commencer. Le mardi midi par exemple. Quand ça vous saoule de sortir déjeuner avec vos collègues et que vous avez envie de vous accorder un petit moment de bonheur avec votre carotte râpée.